En route pour QUEMCHI.. par les forêts primaires de Chiloé

CASTRO : 9.30 : Une petite gare routière bien tranquille ..

CASTRO -CHEMQUI : 30 km, une quarantaine de minutes

Le petit bus local trace sa route entre bois et forêts primaires, grimpe les collines et enjambe des vallons ..

Sur l’ile les sapins côtoient les yucas, les fougères géantes, les boitons d’or ..et les arbres fruitiers …

Dans le ciel bleu azur du matin, UN GRAND BAIN DE VERDURE ! Superbe ! 

On comprend ici la remarque de ma voisine de bus : «  le problème de CHILOE c’est qu’il  y a trop d’arbres !! »  il a fallu couper beaucoup d’arbres pour tracer la Grd route Nord- Sud de l’île qui ne fut terminée qu’en 1950 ! 

Toutes les photos prises à travers la vitre du bus !

Et la phrase de Francisco COLOANE, dans son livre «  le Passant du bout du monde » prend ici tout son sens : « Les grands « alertes » (arbres primaires) conservent dans leur sève la pulsation de 3 millénaires de sanglots.. (même si là précisément, il fait allusion à la pluie – si souvent quotidienne ici, l’origine de ce vert intense !)

Un peu plus loin, à l’entrée d’un village, une seconde église de CHILOÉ ! 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :