Dans le « Parque Nacional TORRES DEL PAINE» :

Jeudi 16.01.20 :

Ce matin, s’annonce une grande journée sur les sentiers du PARC.. : quand la nature vous bouscule..

Ce matin, Je l’ai dit, entrer dans le Parc est une grande émotion ;

Depuis Paris, je m’y préparais : depuis novembre la question était : « par quel bout l’aborder » ? Quelle rando choisir ? : un aperçu général en fin d’article (1)

Photo VP 20.06.20

Un très grand nombre de possibilités s’offrent au randonneur (1) ; un tri s’impose en fonction du temps disponible, de son niveau sportif, et de son budget bien sûr ; l’aide apportée par mon ami et spécialiste et Jean-Marie (merci !)- , m’a été très précieuse ; je suis partie avec cartes, itinéraires et conseils multiples.

Ainsi je « plongeais » avec sérénité dans l’univers mythique des Géants de la Patagonie.

Tous les chemins mènent-ils AUX TORRES ??

Je me savais dès le départ, limitée par 2 impératifs :

  • un pied fragile qui m’oblige à des randonnées ne dépassant pas 3 à 5 h, et exclut pour moi la possibilité de me joindre à un groupe..
  • et le respect de la règle incontournable en montagne : ne pas randonner seule : je le sais maintenant ; (une mauvaise expérience l’année dernière m’a servi de leçon !)

Depuis Puerto Natales et bien avant, j’ai cherché un guide dispo « pour moi seule » ou avec d’autres ? ; sans succès ; j’ai donc du reserrer encore un peu plus mes choix des possibles ; sans toucher à mes rêves, un défi réussi !

Ce matin mon rêve est intact ; l’enchantement est bien là quand je franchis l’entrée du Parc (CONAF : bureau de l’administration du Parc : en bas de la carte ci-dessus), à 8.30 du matin ; la perspective de multiples découvertes me réjouit ;

Par chance, la tempête s’est calmée, le ciel s’est dégagé, je me concentre sur la route ; presque 80 km séparent le refuge « Vista al Paine » -sur la carte ci-dessus un peu en dessous du CONAF – du point de départ du célèbre grand sentier qui mène au sublime petit lac glaciaire de mon livre de géographie.

INFOS /photo WIKIPEDIA

Sachant que je ne pourrais m’aventurer bien loin sans guide, je me prépare à « faire » la moitié du sentier..

………..

Sur la route qui sillonne entre les montagnes, sur fond de « Cuervos », un lac ? Rio Paine ? Laguna Linda ? turquoise çà c’est sûr ! – surgit au détour d’un virage : ou bien déjà le lac PEHOE ?!

Photo VP 16.01.20

Photos VP 16.01.20

l’émotion m’oblige à arrêter dès que possible la voiture pour contempler quelques instants.. ce mirage ?

…puis une apparition magique en bord de route !

Photos VP 16.01.20

Un peu plus loin, les deux jeunes français que je prends en stop (ils ont passé la nuit dans l’unique camping près du lac !) me font changer mes plans ; « Trop tard, pour faire la rando de vos rêves !  » me disent-ils, « après 10 h, le chemin qui mène au célèbre petit lac d’altitude est fermé ; les gardes ne vous laisseront plus monter même jusqu’au premier refuge ! »

Ma déception avalée, j’écoute leurs suggestions, et nous voilà partis pour la rive Nord-Ouest du LAC PEHOE ; « Vous allez voir, on était là hier, c’est magnifique et d’ailleurs on y retourne ce matin car hier a on n’a pas pu monter dans le bateau » ; je ne peux que leur faire confiance !, et 15 mn plus tard nous arrivons au bord du lac PEHOE.

Mais voilà que – Zut !-, part sous nos yeux, le beau « vaporetto » aperçu depuis l’autre rive ; les deux jeunes français optent pour une rando vers l’Ouest tandis que je prends le chemin de la cascade ..

Au départ d’un parking plutôt chargé, trop de touristes empruntent ce chemin car c’est une courte rando d’une vingtaine de minutes qui mène à cette belle chute d’eau d’un vert incroyable !

La cascade SALTO GRANDE

Photo VP 16.01.20
Photo VP 16.01.20
Photo VP 16.01.20

Laissant un groupe de Japonais à leur contemplation, je prends le chemin du

« Mirador CUERVOS « , un des plus beaux points de vue du Parc, parait-il !

Un sentier emprunté par de plus rares randonneurs, mène au lac NORDENSKJÖLD (du nom du grand explorateur norvégien Otto Nordenskjöld qui parcouru le domaine en 1920) ; des rives du lac la vue sur les Cuervos est spectaculaire, dit-on…

Photos VP 16.01.20

Un plus loin, le sentier mène à un premier petit lac, aux couleurs « renversantes  » ! j’imagine que c’est lui qui alimente la cascade en contre-bas, lui même alimenté par les glaciers .. des Cuervos ! ! ses rives sont jonchées de bois morts de multiples formes très étonnantes : torturées, « biscornues », elles donnent au paysage une allure de fin du monde !

Photo VP 16.01.20

Photos VP 16.01.20

Pique-nique en bonne compagnie ! Un cerf ? – Photo VP 16.01.20

C’est là que, passant d’un spectacle à l’autre,

peu à peu je sens la nature « me prendre » ; dans cet univers démesuré je me sens seule au monde .. :

en haut du sentier, les Cuervos ont réapparu, « en plus grand » ! et

Face à de tels géants, « une sorte de magie s’empare de vous..« ;

Photo VP 17.01.20

le vent parfois violent balaie et chasse au loin les tourments.. s’il en sont.., 

Photo VP 17.01.20

Le souffle tourbillonnant de la PATAGONIE vous bouscule et vous fait lâcher prise, vous ensorcelle pour vous faire entrer dans son monde enchanteur.

Photo VPapillard 16.01.20

le miracle se produitla nature vous emporte au cœur de ses mystères, dans l’enchantement d’un présent irrésistible, d’une flore sauvage, généreuse et colorée .

Mes pas me mènent jusqu’au fameux Mirador, qui surplombe

le lac NORDENSKJÖLD :

« Pleins feux » sur les Cuervos !

Photo VPapillard 16.01.20

Photos VP 16.01.20

le vent soutenu balaie la surface de l’eau qui reste incroyablement lisse ! SIDERANT SPECTACLE !

Sur le chemin du retour un guanaco s’arrête à quelques mètres de moi :

Photos VPapillard 16.01.20

un marcheur (!??) le mitraille (de photos) et le fait fuir…!

Très vite il ne devient plus qu’un petit point sur la colline ! Photo VPapillard 16.01.20
Photo VPapillard 16.01.20

Au Chili la nature est forte ; si vous vous laissez l’approcher, elle vous renvoie sa force .. au centuple

MAGIQUE ! 

(1)

QUELLE RANDO DANS LE PARC ?

Le GRAND W .. ou le trek du O ? .. : pour les Sportifs un aperçu des possibles :

  • le grand W : 76 km : compter 4-5 jours
  • Le trek du O : 150 km : compter 8-10 jours
Novo-monde.com
  • Résa campings obligées
  • Et attention !, avant de partir vérifier la météo !

Un avis sur « Dans le « Parque Nacional TORRES DEL PAINE» : »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :