EL CALAFATE : côté nature..!

Oui, Edouard ! (réf à ton commentaire d’hier), j’ai lâché les pulls, je confirme… :

Après un petit tour « dans les sommets » (on va dire .. pour moi au pied des sommets Fitzroy, XXXX,XX! ), .., retour en été à El CALAFATE pour en découvrir le « côté nature »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est b794462e-3095-43c9-bf69-ddc84e19c317.jpeg
Photo VP 24.01.20

La ville doit son nom à un petit arbuste caractéristique du Sud de la Patagonie, aux propriétés naturelles impressionnantes !

Le nom Calafate est un vocable d’origine Tehuelche (1) ; c’est un vrai symbole dans cette région aux hivers rigoureux car ils sont les seuls arbustes fruitiers à tolérer vents forts et températures extrêmes de cette région.

Au printemps il se couvre de fleurs jaunes en forme de clochettes, en été il donne des baies de couleur bleu-noir, au goût acidulé, dont se nourrissent les oiseaux migrateurs.

feuilles de buis et fleurs jaunes, baies violettes !

Ce petit fruit est un concentré d’antioxydants !

(1) Les Tehuelches (peuple originaire du Sud du pays) l’utilisaient comme boisson curative .. (estomac, système nerveux..) … et teintures pour les cheveux ! Et en faisaient aussi d’excellentes confitures !

En bordure du grand LAGO ARGENTINO,

C’est le même Monsieur Moreno qui baptisa le lac « Lago ARGENTINO »
Aujourd’hui plus turquoise qu' »argenté » Photo VP 24.01.20

En quelques centaines de mètres seulement -qui séparent la ville de la lagune en bordure du lac, on passe d’un monde à l’autre ! ; à l’écart des zones très touristiques la nature reprend ses droits.

En bordure du lac, la LAGUNA NIMEZ,

Photo : documentation de la Réserve Laguna Nimez – El Calafate

Ici 100 espèces centaines d’oiseaux aquatiques, terrestres, rapaces, se partagent cet environnement paisible.. 70 % sont migratoires, les autres sont installés « à l’année », nichés dans les hautes herbes ou même dans les buissons de fleurs multicolores ..

Au détour d’étroits sentiers (légèrement balisés car le lieu est déclaré « Réserve Naturelle ») surgissent bécasses, grives, canards, ibis à face noire et par chance la fameuse Sturnella australe (appelée Sturnella loyca) à la poitrine rouge vif, déclarée oiseau symbole d’El Calafate.

Photo documentation de la Réserve Laguna Nimez

Le Renard gris et le Piche Patagonien (: tatou velu de Patagonie !) rôdent aussi dans les parages !

La promenade du matin est un ravissement ! 😀

Photo VP 24.01.20
Photo VP 24.01.20

En t-shirt ! 👍😀 (bis !), mais pas de « perche à selfy » pour le montrer ! et il n’y avait avec moi que les papillons et les oiseaux de la laguna pour en témoigner !

Pas de zoom non plus pour immortaliser les bergeronnettes grises et les marguerites par milliers !

Photo VP 24.01.20
Photo VP 24.01.20
Photo VP 24.01.20

 

Photo VP 24.01.20

Midi : retour en centre-ville pour un dernier déj en terrasse avant le retour au Chili ce soir !

FIN DE LA BOUCLE ARGENTINE (8 jours) 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :