7 mars 2020 : LE CHILI en pleine RÉVOLUTION ! « Chile desperto »

« Chile desperto » = le Chili s’est réveillé !

(photo 5)

Après ma page Patagonie, 26 décembre-13 février, j’avais retrouvé Santiago plutôt calme : c’était cœur de l’été austral, l’équivalent de notre mois d’août.., les murs témoignaient de la mobilisation des chiliens, de leur très forte motivation depuis le 19 octobre, date du début du mouvement.

En janvier- février, (nos mois de juillet et août) chaque soir des feux s’allumaient au milieu grandes avenues, des petits rassemblements se formaient, la police sortait tout de suite ses jets d’eau !, mais pas de grands mouvements, « c’était les vacances » ..

aujourd’hui je retrouve une ville en ébullition !

Ces 2 Photos sur un mur du centre ville de Santiago : PARE = STOP !

 Les chiliens tous mobilisés pour le référendum 26 avril : pour ou contre une nouvelle Constitution

Sous les fenêtres de chez Justine : APRUEBO ! = oui au changement de Constution

Photos prises samedi dans les rues autour de mon hôtel : peintures récentes .. :

= « POUR UN MOIS DE MARS COMBATIF .. » A NE PAS QUITTER (lâcher) LES RUES ! »

Mobilisés pour les sujets fondamentaux : l’eau,

SEUL LE COMBAT NOUS APPORTERA LA DIGNITÉ
Une affiche de rue
Peinture
  • Lundi : c’était la rentrée ! 

Dès le premier soir le Chili s’est réveillé .. 

LE CHILI S’EST RÉVEILLÉ !
  • Vendredi : des manifestation géantes.. ds les 3 plus grandes villes du pays, Santiago, Valparaiso, Concepcion .. 
Vendredi soir, au coin de la rue où habite Justine
photo d’un drone d’un chilien rencontre samedi !
  • Dimanche : une « Journée des Femmes » historique  : un million de femmes dans la rue ! 

Le Chili vit une période, oui, historique !, sa plus grosse crise politique depuis le retour de la démocratie après Pinochet,  en 1990. 

Chaque soir, les rues résonnent des concerts de casseroles qui précèdent les manifs,

des feux s’allument au milieu des avenues, la police approche .. avec ses jets d’eau (ici on appelle ces camions militaires des Guanacos car ils crachent des jets d’eau comme font les Guanacos = les lamas du Chili !)

et puis ça explose..  soudainement, brutalement ; les lacrimos sont lâchées, les tirs de ballent suivent .. Mieux vaut alors éviter de traîner ds les rues dans ces moments.. 

Justine et moi habitons chacune d’un côté de la PLAZA ITALIA point de départ et d’arrivée des manifestants, il faut ruser chaque soir pour se rejoindre !! 

Quelques pas dans les rues de Santiago, un simple coup d’œil sur les murs du centre ville donnent une idée de la FORCE DU MOUVEMENT SOCIAL … = ARTICLE SUIVANT : en 3 mois j’ai vu l’incroyable changement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :